Lettre ouverte à toi mon poulain que j'ai longtemps cru éternel et qui aujourd'hui fait renaître notre blog de ses cendres.



Tu as finallement décidé de nous quitter au matin du 4 janvier.

Notre relation en était devenu quasi-fusionnelle, saches que j'ai reçu plus de messages de félicitations m'annonçant ta disparition que de messages de bonne année...

J'ai également passé quasiment la moitié de ma vie à te pouliner, 17 ans sur 36 d'où cette libération, cette renaissance, en ce début d'année.

Saches également que les hommages se sont succédés depuis ta disparition, n'oubliant tout de même pas de préciser que tu étais le roi des nanards, en témoigne ta filmographie que nous qualifierons d'hétéroclite.

Je suis resté dans l'expectative une semaine après ta mort, mais j'ai decidé de remonter en selle rapidement en jetant mon dévolu sur une légende du petit écran, j'ai nommé Pierre Bellemare. Espérons qu'il ne vive pas cinq cent quatre vingt quinze ans.... Peut-être peux-tu m'aider un peu et forcer le destin d'en haut.... 

Adieu Michel,

Merci pour tout,

Bonjour à Coluche et à toute l'équipe des gendarmes

 

le 1101/2016

El Poulpo